DepanneTonPC, dépannage et aide informatique

Connexion :


Pass oublié | Inscription

En ce moment sur le site :

Comparateur de prix high tech

Partenaires :

Blog Coupe du monde
The Site Oueb
Tom's Hardware
NDFR

Test du Zalman VF1000 LED et de son heatsink ZM-RHS88

  • 3.6/5 étoiles.
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
2111 votes, moyenne : 3.6/5
Publié par AlexMagnus le Lundi 29 octobre 2007 dans la rubrique Matériel

Navigation :

2 - Un iceberg sous les tropiques

VF1000 LED

La boîte du VF1000 LED est joliment faite et attire l'utilisateur par une belle mise en valeur du rad et par des termes, euh, trop marketing sur la face avant :
  • "Cool Innovations" ? Le Zalman VF1000LED présente-t-il une réelle innovation face à ses "ancêtres" ? Non, c'est plutôt le Leitmotiv de la marque. Soit.
  • "Professional Ultra quiet VGA cooler" ? Aïe, il ne faut pas non plus exagérer, comment un rad peut-il avoir une dénomination "professionnelle" ? On se croirait chez AMD-ATI et ses versions PRO...
  • "Four high performance heatpipes" ? Ca tombe très bien, c'est ce que je cherche en achetant ce produit : quelque chose de performant. Restera à savoir si cela est vérifié...
  • La cerise sur le gâteau, ce sont les deux prix que Zalman a reçu de la part de nos confrères (Tom's Hardware Guide et Reader's choice) qui lui ont décerné la médaille de Best cooler manufacturer. Pour l'ensemble de sa carrière ? Pour ce ventirad précisément ? Nous ne le saurons jamais. Là où se trouve la blague, c'est que les dates de ces prix datent quelques peu : 2004 et 2005...
Sur cette même face, Zalman nous informe que le ventirad est accompagné de huit dissipateurs RAM, que pour l'utiliser sur la série des 8800 de nVidia il faut acheter en plus le ZM-RHS88, et enfin la liste des cartes avec lesquelles le VF1000LED n'est pas compatible.



Au dos de la boîte, une fenêtre montrant la base du ventirad, ainsi que ses caractéristiques et spécifications. Je ne puis résister à la facilité de vous recopier ses caractéristiques :

citation :

1. Equipé de la technologie brevetée du VPF de Zalman (Variable Fin Profile). Le ventilateur à l'intérieur du radiateur maximise le refroidissement et la superficie maximisée de dissipation du produit fournit une excellente performance.
2. Quatre heatpipes de rendement élevé maximisant le transfert thermique.
3. Ailettes ultra fines (0.3mm) en cuivre pour d'excellentes performances de refroidissement.
4. Refroidit non seulement le jeu de puces de VGA et la RAM de VGA, mais tous autres composants de VGA aussi bien.
5. Ventilateur SLIM LED de 80mm pour l'excellente exécution et la grande esthétique.
Oui, on peut être méchant en disant qu'ils auraient dû trouver un meilleur traducteur. Enfin...



La boîte contient donc le ventirad, une notice d'explication, et son bundle, décomposé en vis de maintien, 8 heatsinks RAM, de la pâte thermique, une rallonge pour le ventilateur se branchant sur le Fanmate 2 livré, et un autocollant de la marque.



En s'approchant du radiateur, on peut observer sa finesse et celle du ventilateur, présenté ne l'oublions pas comme SLIM LED. L'ensemble est fort agréable à l'oeil, et inspire réellement confiance. Un zoom sur la base nous présente une belle surface miroir, notre objectif étant parfaitement réfléchi. Les caloducs suivent la tendance, et se lovent aisément dans la finesse du VF1000LED.




Radiateur :
Dimensions 160(L) X 80(l) X 30(H) mm
Poids 380g
Matériau Ailettes de dissipation : Cuivre, Base : Cuivre, Heatpipes : Cuivre
Ventilateur :
Dimensions 80(L) x 80(l) x 15(H) mm
Type de roulement 2 Ball-Bearing
Vitesse 5v : 1400RPM ±10% | 12v : 2500RPM ±10%
Bruit 5v : 18dBA ±10% | 12v : 28dBA ±10%
Enfin, selon le site du constructeur, ce ventirad est compatible avec nombre de cartes graphiques différentes, du fait des "bras" de maintien de sa base :

Numéro du trou Carte graphique
1 ATI X1600 Series
ATI X1300 Series
ATI Radeon 9*** Series (except 9550/9600)
ATI Radeon X*** Series
NVIDIA Geforce4 MX Series
NVIDIA Geforce FX 5200
NVIDIA Geforce FX 5500
NVIDIA Geforce FX 5600(FX 5700)
NVIDIA Geforce 6600 Series (except 6600 AGP Series)
2 NVIDIA Geforce4 TI 4 Series
NVIDIA Geforce FX 5700(Ultra) Series
NVIDIA Geforce FX 5800 Series
NVIDIA Geforce 6600 Series (except 6600 AGP Series)
3 ATI X1650 Series
ATI X1600 Series
NVIDIA Geforce 8600 Series
NVIDIA Geforce 8500 Series
NVIDIA Geforce 7600 Series
NVIDIA Geforce 7300 Series
4 NVIDIA Geforce 6600 Series (except 6600 AGP Series)
NVIDIA Geforce FX 5900 Series
5 NVIDIA Geforce FX 5950 Series
ATI X1950 Series, ATI X1900 Series
ATI X1800 Series
NVIDIA Geforce 7950 Series
NVIDIA Geforce 7900 Series
NVIDIA Geforce 7600 Series
NVIDIA Geforce 7800 Series
NVIDIA Geforce 6800 Series
6 NVIDIA Geforce 8800 Series
Incompatibilité Maxtor
ATI 9600*** / 9550***
NVIDIA PCX***
NVIDIA GeForce 7800GS
NVIDIA au format AGP

ZM-RHS88

Le ZM-RHS88 (pour, et il nous a fallu un moment avant de le comprendre, Zalman RAM HeatSink for nVidia GeForce 8800, et regardez comme nous nous anglicisons spontanément et de façon tout à fait naturelle...) est présenté dans une boîte aspirant déjà plus à la fraîcheur que celle du VF1000LED, et ce simplement parce que le bas de la boîte est blanc, et la couleur du dissipateur en aluminium.
Sur le devant de la boîte, nous retrouvons les prix décernés il y a 2 et 3 ans (haha), la dénomination "Professional", et l'information selon laquelle ce dissipateur n'est compatible qu'avec le VF1000LED et les cartes graphiques nVidia 8800. La compatibilité unique avec le ventirad Zalman est quelque part dommage. Il aurait été bien vu de pouvoir l'utiliser avec d'autres ventirads concurrents, pour contourner leurs carences possibles, et élargir leur champ de clientèle...



Nous ne savons pas s'il existe une version internationale de la boîte ; nous avons reçu un produit manifestement destiné à un marché restreint, la notice étant en anglais et coréen. Les informations au dos de cette dernière ne seront peut-être pas les mêmes que sur les boîtes du marché français.
Par ailleurs, sous l'autocollant couvrant toute la surface arrière de la boîte, on trouve l'original de ce dos, qui contient deux schémas de montage selon que vous avez une 8800GTX / Ultra ou un 8800GTS. Nous nous reposerons sur les données de l'autocollant.

En effet, cet autocollant comporte bien des spécifications en plusieurs langues, mais la traduction semble approximative. Ne doutons pas que cela sera corrigé pour les boîtes définitives...
Tout comme précédemment, donc, nous reprendrons mot pour mot les éléments indiqués :

citation :

1. La design unique des ailettes du dissipateur maximise la surface de dissipation pour un refroidissement accru
2. Fabrication en aluminium pour un poids minimal et un refroidissement efficace
3. Solution polyvalente pour refroidir les composants critiques : RAM, FET, et chipset
4. Installation simple et rapide grâce à l'utilisation de bandes thermiques et adhésives
Visiblement, ce dissipateur se présente comme un produit tendant vers les extrêmes de la performance : facile à monter, ultra performant, ultra léger. C'est parfait dans les dires, mais c'est un peu ce que tous les constructeurs disent. Zalman ne fait pas vraiment une présentation originale de son dissipateur...

Toujours au dos de la boîte, on voit une explication sommaire du montage, impliquant l'utilisation du VF1000LED et d'une carte graphique de série 8800, ainsi que les spécifications techniques.



Une fois ouverte, la boîte révèle une mousse noire dans laquelle est quasiment fondue le heatsink. Cela nous a donné une impression de classe et de luxe. C'est réellement une très belle façon de présenter le dissipateur, et là, clairement, Zalman gagne des points.
Certes, l'esthétique n'est pas forcément utile aux performances, loin de là, mais c'est toujours un plus fort appréciable.
Une fois les pans de mousse dépliés, on accède au heatsink lui-même, constitué de trois parties (une principale, une pour l'alimentation des 8800GTS et une pour les 8800GTX / Ultra), et à un sachet contenant les vis de fixation, de la pâte thermique, et bien sûr, un autocollant. Une notice vient compléter l'ensemble.

Une question se pose toutefois. Sous peu, nVidia devrait sortir la 8800GT. Le ZM-RHS88 sera-t-il approprié ? Réponse dans l'avenir...



Un aperçu plus en détail de la partie principale nous amène à un sentiment de plénitude. Ce dissipateur est beau, bien fait, et respire la qualité. Les ailettes sont des petits tubes qui profiteront aussi bien du flux d'air généré par le VF1000LED que par les ventilateurs du boîtier. La taille du ZM-RHS88 lui permettra de couvrir correctement la totalité des éléments à refroidir, et même plus. Plus ? Oui, la partie haute sur la photo, au-dessus du trou où viendra se loger le VF1000LED, est parfaitement inutile. Elle ne couvre rien, et ne sert qu'à l'uniformité de l'ensemble. Mais c'est toujours ça de pris, surtout si ça peut un tant soit peu dissiper la chaleur du PCB...



Une fois le heatsink retourné, on accède aux pads thermiques. Leur disposition est celle des éléments à refroidir, et viendront donc intelligemment se fixer dessus, transmettant leur chaleur au heatsink. Encore une fois, tout est fait de telle façon que l'ensemble Zalman soit des plus discrets et resserré contre la carte : l'épaisseur de ce pad est minimale, l'échange thermique n'en sera que meilleur. Ca change des pads que l'on trouve sur les rads d'origine, des bouts immondes de marshmallow fondu recouverts de fils, le tout de deux bons gros millimètres d'épaisseur...
Par ailleurs, on remarque bien que la partie supplémentaire mentionnée auparavant n'a pas de pad thermique.



Une dernière remarque rapide sur les spécifications du dissipateur avant de passer au montage :
Dimensions 190(L)×98(l)×11(H) mm
Poids 80g
Matériau Aluminium

La fabrication de l'igloo

Pour la petite histoire, le testeur a acheté un beau meuble chez un géant suédois il y a deux semaines. Vous le croirez ou non, mais le nombre de plaques de bois et de vis était moins effrayant que celui de l'ensemble Zalman. Et chez les suédois, pourtant, le froid, on connaît. Mais ça n'a rien à voir. Que le drakkar nous ramène dans le bon fjord.



Première étape évidente : on enlève le rad d'origine. Pour cela, on dévisse toutes les vis sous le PCB, sans oublier les deux petites sur l'équerre PCI, on bouge de droite à gauche le rad, on tire, on jette un regard de dégoût sur les pads thermiques, et on nettoie bien le tout (attention à l'utilisation de chiffon, qui pourrait laisser des fibres sur les éléments, fibres qui se retrouveraient collées avec la pâte thermique et gêneraient quelque peu la dissipation).

L'ensemble va forcément être monté en deux fois, une pour chaque produit. Bien sûr, il faudra commencer par le ZM-RHS88, puisque ce dernier doit se trouver sous le VF1000LED. C'est d'une logique implacable. Et d'une facilité déconcertante.

En effet, on choisit le bon dissipateur alimentation (FET) selon que l'on a une 8800GTS ou une GTX / Ultra, on l'accroche à la partie principale, on enfonce les différentes vis, on passe dans les trous, et on visse de l'autre côté.
Facile ? Extrêmement. J'ai rencontré plus de difficulté dans mes tendres années à monter mes Lego...

Une fois le dissipateur installé, on n'oublie pas la légère couche de pâte thermique. Ici, vous aurez deux solutions : soit vous déposez un grain de riz au centre du cercle vide du dissipateur, soit vous étalez finement la pâte sur la base du VF1000LED. Nous avons opté pour la deuxième solution.

Bon, c'est parti pour le ventirad. De la même façon, on insère les vis sur les bras, aux trous les plus éloignés de la base, on passe le tout dans les trous du PCB, et là, on rencontre la seule réelle difficulté de ce montage.
En effet, les vis sont un peu petites, et dépassent très légèrement. Les vis à main à utiliser sur le revers de la carte contienne un ressort, et à cause de ce ressort, ce n'est pas vraiment évident. Alors on peine, on s'énerve, et finalement on renonce. Oui, nous avouons avoir renoncé aux ressorts, ce qui n'empêchera en rien le ventirad de bien dissiper si le montage est bien fait. D'ailleurs, à quoi servent les ressorts ? Positionnés sur le dos de la carte, ils relèveront d'autant qu'ils le peuvent le ventirad qui est sous la carte en position normale. Mais si vous avez bien vissé, il n'y a pas de raison qu'il y ait du jeu. Ou alors le produit a clairement un défaut de fabrication.



Il est à noter que Zalman fait bien les choses. Non seulement le manuel est clair, mais en plus vous pouvez aller sur le site du constructeur voir la petite animation expliquant clairement les étapes successives. Evidemment, il faudra le faire avant de démonter la carte, à moins que vous n'ayez un deuxième ordinateur...

Montage du ZM-RHS88


Montage du VF1000LED


Une fois le montage terminé, on peut passer aux tests.


Un aperçu rapide de ce que vous devriez obtenir... Tags led vf1000 temperatures ventirad zalman zm-rhs88
Commentaires | Imprimer | Ajouter à : Scoopeo del.icio.us Digg this Technorati fuzz